« Parlez-vous texto? » Pint Of Science Fr 2016

 

J’ai eu le plaisir de participer, il y a quelques semaines, à un événement très intéressant dont le concept se rapprocherait à quelque chose comme un bar des sciences ou café philo. C’était le Pint Of Science, un festival international qui se déroule au même moment un peu partout dans le monde: Allemagne, Australie, Angleterre, France, etc.).  J’ai été sollicitée pour participer à Pint Of Science Fr dans sa version montpelliéraine.

Le principe étant donc de parler science dans un lieu convivial avec un public très hétérogène d’âges et de formations différentes.

Je suis intervenue avec un collègue à a soirée « Les SMS changent-ils notre façon de communiquer » (non, non nous ne sommes PAS les auteur.e.s du titre 😉 ). La soirée s’est très agréablement passée grâce notamment aux questions et réactions du public qui ne manquaient pas d’humour et de perspicacité! De mémoire, je transcris ici quelques questions qui nous ont été posées et qui me semblent être des pistes stimulantes pour la recherche:

  • Pourquoi même avec le forfait illimité on continue quand même à écrire en abréviation?.. Vous arrivez à comprendre ce phénomène?
  • Vous avez cherché pourquoi on se sent parfois plus à l’aise à écrire un texto plutôt que de passer un coup de fil? .. Vous croyez que parce qu’on est timide qu’on fait ça?
  • En comparant les SMS des belges avec les SMS français, vous avez réussi à trouver des différences? .. ché pas moi, genre y’a-t-il plus le mot frites dans les SMS belges que dans nos SMS ? (dit-il en plaisantant)

Certaines remarques/ questions commençaient par « Les jeunes qui écrivent maintenant en « langage SMS » ohlàlà.. » Et il s’agit d’un type de réflexion auquel on est souvent confronté quand on travaille sur les discours de SMS. Réflexion assez normative et qui traduit un certain regard envers la langue (j’essayerai de rédiger un billet sur la question prochainement). Nous avons donc répondu qu' »en tant que linguistes », on n’émet pas de jugement de valeurs (quoique..), qu’on observe et analyse les SMS comme tout autre type de communication. On a conclu par dire que les SMS -tout comme les mails, tweets, etc- entre dans un processus plus large qui est celui de l’évolution des pratiques scripturales; la société évolue, l’être humain évolue et c’est donc tout naturellement que la langue, elle-aussi, évolue! C’est là qu’un jeune homme dans le public nous interrompt en plaisant  « A vous entendre, on croirait entendre Darwin là! « (rire du public)

Je dois avouer que l’idée d’intégrer le darwinisme dans les mutations des pratiques communicatives m’a beaucoup amusée et m’a fait bien cogité après la soirée…alors merci à toi, l’intervenant, auteur de Darwin et SMS! 😀

 

(c) Crédit photo Marsel van Oosten

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *